Visiter Toulouse
Toulouse est située dans le Midi de la France, au nord du département de la Haute-Garonne, sur l’axe de communication entre la mer Méditerranée et l’océan Atlantique. Elle est située sur un coude de la Garonne qui, provenant des Pyrénées, s’oriente au nord-est avant de changer de direction au niveau de Toulouse pour se diriger au nord-ouest vers l’océan Atlantique. Vers le sud par temps clair, la chaîne de montagnes pyrénéenne est visible. C’est sur ce coude de la Garonne, carrefour naturel des voies de communication, que les premiers hommes à l’origine de Toulouse se sont implantés.

Elle est à la croisée de grands itinéraires européens, comme les axes majeurs Est Ouest E80 Rome-Lisbonne, Nord Sud E9 Paris-Barcelone ou le futur itinéraire de désenclavement de la diagonale continentale Saragosse-Lyon.

JPEG - 131.3 ko
Copyright : En-bateau

Elle est distante de 77 kilomètres (A68) d’Albi (50 minutes) et à 130 kilomètres de Rodez, 243 kilomètres (A61-E80) de Montpellier en région Languedoc-Roussillon (environ 2 h 30 en voiture), 290 kilomètres (A20-E9) de Limoges (environ 2 h 45 en voiture), 343 kilomètres (A64-E80) de Saint-Sébastien (en Espagne) (environ 3 h 30 de route), 330 kilomètres (A66-E9) de Barcelone par le tunnel du Puymorens (environ 3 h 50 de route), 700 kilomètres (N20-A20-E9) de la capitale française Paris (environ 6 h 30 de route), 244 kilomètres (A62-E72) de Bordeaux en région Aquitaine (environ 2 h 30 de trajet), 405 kilomètres de Marseille en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (environ 3 h 45 de route).

Géographiquement, elle se localise à 122 kilomètres du pic d’Aneto (3 404 mètres) point culminant des Pyrénées, source de la Garonne dans le massif de la Maladeta (Espagne), 144 kilomètres de la mer Méditerranée à Gruissan dans l’Aude à l’est et 233 kilomètres de l’océan Atlantique à Capbreton dans les Landes à l’ouest.

La rive droite de Toulouse se trouve sur une terrasse insubmersible sur laquelle la ville romaine s’est établie. C’est aussi sur cette terrasse que la ville marchande et commerciale de Toulouse s’est formée. De l’autre côté de la Garonne, se trouve la rive gauche avec l’ancien faubourg Saint-Cyprien, longtemps quartier pauvre car construit en dehors des remparts de la ville et en zone inondable : situé en contrebas de quelques mètres par rapport à la rive droite, le quartier Saint-Cyprien a souvent été soumis à de fortes inondations. Ainsi en 1875, le quartier Saint-Cyprien fut submergé par les eaux de la Garonne et plusieurs ponts furent emportés. Cette situation basse explique l’évolution de la courbe du fleuve au fil des siècles du côté de la rive gauche, entre la rivière Touch qui se jette au nord de Purpan et l’actuelle chaussée du Bazacle.

Le canal du Midi, œuvre de Pierre-Paul Riquet, qui reprend une courbe artificielle de la Garonne vers la Méditerranée, remonte au sud-est la vallée de l’Hers mort et traverse la rive droite de la ville

Manifestations culturelles et festivités

Durant l’année, la ville accueille plusieurs festivals de musique, de cinéma ainsi que des festivals divers et variés. Ainsi, le festival populaire de musiques du monde Rio Loco se déroule chaque mois de juin sur le thème d’un pays invité. Le Piano aux Jacobins propose des concerts de piano à l’église des Jacobins. De même, Toulouse les Orgues est un festival international d’orgues. D’autres festivals de musique existent aussi comme Les siestes électroniques, Novelum ou Convivencia. Le Grand Fénétra, Festival des danses et musiques traditionnelles populaires, a lieu chaque année le dernier week-end de juin.

Les Rencontres du Cinéma italien à Toulouse se déroulent en avril au cinéma l’ABC. D’autres festivals de cinéma sont à l’honneur comme les rencontres du cinéma d’Amérique latine, le festival du cinéma espagnol de Toulouse Midi-Pyrénées Cinespaña et le Festival International Séquence Court-Métrage qui met le format court à l’honneur.

Enfin, l’année est ponctuée par divers festivals et événements comme le Carnaval de Toulouse qui existe sous sa forme actuelle depuis 1982. Depuis cette date, il est organisé par le Comité d’organisation du carnaval universitaire (COCU) pour divertir les hivernants. Il a lieu en mars.

Le Printemps du rire devenu le premier festival d’humour européen, le Printemps de septembre transformant Toulouse en espace dédié à l’art contemporain, le Forum de l’image, le Houfastival, le Marathon des mots, le festival Occitània, le festival N7, l’Inox Electronic Festival, Toulouse Plage, (dont les principaux sites : Prairie des Filtres, Quai de la Daurade et Quai de l’Exil-Républicain-Espagnol), la feria Tolosa Toros de Toulouse-Fenouillet, et le traditionnel repas de quartier qui se tient chaque été entre juin et septembre. Plus récemment la ville a créé la Festa Tolosa transformée en Festa Europa à l’occasion de la candidature au titre de capitale de la culture 2013.

Plusieurs événements se déroulent sur de nombreuses communes de la couronne toulousaine, comme le festival Marionnettissimo, dont le point d’ancrage se situe à Tournefeuille, mais dont plusieurs lieux de représentation sont situés à Toulouse.

Monuments et lieux touristiques

JPEG - 80.1 ko
Copyright : Ceridwen

L’architecture de Toulouse est marquée par la brique, dont la couleur chaude rouge-orangée lui confère le surnom de « ville rose ». Ce matériau a été introduit par les Romains au Ier siècle av. J.‑C., comme le montrent les ruines du rempart romain place Saint-Jacques. Autrefois, la brique était couramment recouverte d’enduit car elle était considérée comme la pierre du pauvre.

Aujourd’hui, la brique est mise en valeur comme un symbole de la ville. Cependant, dans les constructions modernes, elle n’est utilisée que comme parement décoratif.

Les boulevards de ceinture déterminent le plus grand secteur sauvegardé de France (220 hectares). Le patrimoine de bâtiments religieux comprend notamment l’église des Jacobins (nef à piliers centraux en palmiers). Toulouse est la ville française qui compte le plus d’hôtels particuliers de la Renaissance, dus à l’âge d’or du pastel, et le plus de carillons intra-muros (quatorze de neuf cloches et plus).

Des lieux touristiques se sont développés plus récemment, tels la visite des sites d’Airbus (dont les chaînes de montage de l’A380), le Musée d’art moderne et contemporain (les Abattoirs) et la Cité de l’espace.

JPEG - 102.6 ko
Copyright : Benh LIEU SONG

Toulouse regroupe de nombreux bâtiments remarquables. Le plus connu est le Capitole qui abrite l’hôtel de ville, la salle des Illustres (où se trouvent des chefs-d’œuvre d’artistes toulousains du XIXe siècle), un opéra et un orchestre symphonique, ainsi que la place du même nom. À l’arrière du Capitole, le donjon du Capitole est situé dans un parc et regroupe les locaux de l’office du tourisme. La place Wilson situé à l’entrée du centre-ville en bas des allées Jean-Jaurès est une place dont les bâtiments en brique sont construits de façon concentriques autour d’un parc arboré. C’est un lieu animé avec ses nombreuses terrasses de bars, de cafés et ses cinémas.

La colonne vertébrale du centre ville se situe autour de l’axe Cardo-Romain, le parcours idéal pour découvrir les lieux remarquables de la Ville Rose, cette axe démarre de la rue du Taur (basilique Saint-Sernin), il passe ensuite par la place du Capitole, la rue Saint-Rome, la rue des Filatiers, et se termine à la place des Carmes. Les rues qui constituent ce parcours sont intégralement piétonnes.

Les quais et les berges de la Garonne ont été aménagés au XVIIIe siècle. Les quais Henri-Martin et les quais de Tounis construits en brique pour contenir les inondations permettent de se promener le long du fleuve et de découvrir les anciens ponts de Toulouse. Le pont-Neuf, d’une longueur de 220 mètres, est le plus vieux pont de Toulouse. Le pont Saint-Pierre est un pont métallique datant de 1987. Un peu plus en aval sur la Garonne se trouve le Bazacle, un gué où les premiers toulousains se sont installés. Il forme aujourd’hui une digue permettant de maintenir un niveau d’eau suffisant à la Garonne durant les mois d’été. Au bord du fleuve, l’hôpital de La Grave et sa chapelle Saint-Joseph de la Grave sont visibles grâce au dôme de la chapelle fabriqué en cuivre. Près de la Garonne se trouve aussi le château d’eau de Toulouse qui renferme une galerie d’expositions photographiques.

La place de la Trinité et la rue des Filatiers sont à découvrir, architectures remarquables des hôtels particuliers, et somptueuses façades d’immeubles. Rue des Filatiers se situe la maison Callas, et au bout de la rue l’église de la Dalbade (Jean Calas, marchand protestant de Toulouse, a été condamné par le Parlement de Toulouse, au supplice de la roue et exécuté le 10 mars 1762, sous l’accusation, sans preuve, d’avoir assassiné un de ses fils réputé converti au catholicisme).

Enfin, quelques bâtiments publics sont remarquables comme la gare Matabiau située au bord du canal du Midi, la prison Saint-Michel et le palais Niel qui a été construit sur les anciennes fortifications de Toulouse pour l’installation du maréchal de France Adolphe Niel. Et l’amphithéâtre romain de Purpan-Ancely est l’un des seuls édifices pratiquement intact de l’époque romaine.